Journal intime mode d’emploi !

Un article que j’ai écrit d’abord pour moi ! Mais comme il peut en inspirer plus d’un, je vous le partage ! Le journal intime, c’est plus qu’un support où l’on consigne ses pensées, c’est le gage d’avoir une trace fidèle de notre évolution, de nos prises de consciences, de notre transformation. Et quand on est entrepreneur ou que l’on a à coeur la construction d’une oeuvre (quelle qu’elle soit), he bien, le journal est là pour consigner nos élans créatifs, nos intuitions, nos idées, etc.

Tomber en amour avec son journal

D’abord, il faut aimer son journal et donc en choisir un au look invitant pour soi. Les libraires comme Renault Bray, Chapters et Indigo offrent des journaux irrésistibles !

Y être fidèle !

On n’a qu’un journal à la fois ! Deux à la rigueur, si on est entrepreneur… et encore, il est tout à fait possible de bien classer ses écrits par thématiques au sein d’un seul et même journal !

La fidélité se joue aussi dans la régularité avec laquelle vous allez écrire ou vous exprimer dedans !

Ne pas se censurer dans la forme

L’écrit n’est qu’un support, et au sein même de l’écrit, il y a plusieurs voies. On peut écrire tout ce qu’il nous passe par la tête, raconter une expérience ou une situation particulièrement, mais aussi, on peut choisir de ramasser ses émois ou sa souffrance dans un poème, une chanson (en s’inspirant alors d’une mélodie qu’on adore pour pouvoir se la chanter ensuite) ou écrire en écriture automatique.

Qu’est-ce que l’écriture automatique ? Quand on cherche à avoir des réponses sur une question à laquelle il est impossible de répondre logiquement ou intellectuellement, il est judicieux de se mettre en état méditatif et d’écrire sans réfléchir ce qui sort de nous. On laisse ensuite reposer une journée et on relit au calme le lendemain. Le secret est d’apprendre à se faire confiance pour avoir des réponses qui sortent du plus profond de notre subconscient.

On peut utiliser le mind-mipping ou cartographie des pensées pour y avoir plus clair

On peut dessiner

On peut colorier

N’oubliez pas… L’idée est de ne pas chercher à en faire une œuvre d’art, sauf besoin contraire. L’idée est que cela vous parle et vous fasse du bien.

Ne pas se censurer…

On peut tout écrire sur un journal intime, même les choses qui pourraient faire du mal à l’autre, même les choses dont on a honte de penser. Justement, il est un exutoire parfait pour sortir cette charge de soi et l’apaiser par l’expression pour éviter de se décharger sur l’autre, C’est donc hautement moral que de s’exprimer par écrit sans censure.

Ne vous jugez pas, ne vous censurez pas

PETIT CONSEIL ! Faites juste attention à le placer en sécurité entre deux épisodes d’écritures pour ne pas qu’il soit lu (par inadvertance) par une personne à qui s’adressaient justement ces écrits. Si cela vous arrive, on appelle cela un acte manqué, et, de fait, inconsciemment, vous souhaitiez que l’autre personne «entende» ce que vous pensez d’elle.

Se donner un code couleur ou des thématiques pour s’y retrouver

Ces thématiques vous permettront de repérer facilement le thème de chaque intervention, quand vous vous relirez. Il n’y a aucune loi qui régit le type de thématique, mais à titre d’exemple, voici ma propre logique de consignation :

  • «Mes prises de conscience» : les Eurékas de ma vie, et depuis que je médite, j’en ai beaucoup !
  • «Idées pour mon entreprise» : parce que j’ai une créativité débordante, je note aussi mes idées pour donner un corps et une vie à Let it Be qui soit au plus proche de mes aspirations profondes
  • les «Faut que ça sorte» : récits, souvent un peu brouillons, sans grand intérêt qui me sert d’exutoire pour sortir ma colère, ma tristesse et autres mes tourbillons intérieurs.
  • Mes expériences particulières, notamment avec mes animaux, qui me permettent de savourer encore plus le mystère de la vie
  • Autres … ça va des idées de cadeau, des calculs en tout genre, aux livres que je veux m’acheter, etc.

S’offrir des à-côtés sympathiques

Au-delà des besoins d’expression, il peut aussi être un phare qui vous permet de consigner votre intention du matin (et voir ensuite, en fin de journée, l’effet concret qu’elle a eu sur vous), une série de gratitude, et les citations inspirantes qui vous parlent (au lieu de les mettre sur Facebook, gardez-les pour vous 😉

Le relire périodiquement

Parce qu’au final, ça sert aussi à ça un journal ! Se créer une relation avec soi-même en redécouvrant la richesse de notre monde intérieur, de notre vie, de nos questionnements existentiels et de notre humanité !

Le journal intime peut soulever des questionnements ou des besoins de support. Je suis là pour vous aider à aller au plus profond de vous même pour sortir cette souffrance et ces blocages intérieurs! Conseillère d’orientation, spécialiste en relation d’aide, professeure de méditation… j’ai plus d’une corde à mon arc pour vous aider à court-circuiter votre mental et obtenir des réponses ou un apaisement.

Marie eve

418-380-4596

mel@LetitbeMeditatio.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *