Saviez-vous que l’objet notre attention sculpte lentement, mais doucement, notre cerveau? Cette loi s’appelle, dans le jargon, la plasticité neuronale liée à l’expérience. Elle nous indique que si nous portons notre attention sur des limitations, des dangers, des difficultés probables, nous aurons alors un cerveau entraîné à davantage voir ce qui est de l’ordre du négatif.

Inversement, si nous entraînons notre cerveau à voir ce que j’appelle « le beau, le bon et le soyeux de la vie », alors ce que nous capterons de notre quotidien sera beaucoup plus positif!

Entraîner son cerveau

Pour vous montrer le potentiel de changement de l’être humain, je pourrais dire que nous avons aujourd’hui le cerveau qui reflète tout ce que nous avons vécu, expérimenté et pensé ces dernières années. Demain, avec de l’entraînement, nous pourrons en partie transformer notre cerveau pour le rendre plus optimiste!

Je voudrais ajouter un bémol car ceci ne va pas transformer votre personnalité. Vous ne passerez pas de pessimiste invétéré à optimiste exalté ! Cependant vous aurez plus de douceur et de sérénité dans votre vie. Nous savons maintenant qu’à peu près 15 % de notre bonheur est contrôlable ! Mais 15 % c’est énorme si on se prend en main!

Comment fait-on cette rééducation ?

Cinq à dix fois par jour, il faut nous rééduquer à voir le beau de notre vie. Pour cela, il faut porter notre attention sur des choses simples de notre quotidien et les apprécier en conscience. Ce qui est bien dans cette technique, c’est que nous n’avons pas besoin de vivre dix fois par jour des activités qui cotent 10 sur 10 sur l’échelle de l’extase. De petits riens de la vie, perçus avec conscience vont réellement pouvoir nous aider à nous rééduquer et créer ce magnifique cerveau! (Le cerveau de Bouddha pour reprendre l’expression de Rick Hanson, le chercheur à la base de ces travaux en psychologie positive!)

Ici, ressentir est la clé! L’idée est de s’émerveiller comme un enfant pour ressentir cette beauté, cette bonté et ce soyeux de la vie en soi. Il peut s’agir d’une belle fleur, d’un chat qui ronronne, d’un plat chaud devant soi alors qu’on a faim, du fait de laisser passer un piéton dans la rue et de recevoir un merci, de la douceur d’un vêtement… Et plus nous ressentirons en conscience ces belles émotions, plus notre configuration neuronale, le filtre avec lequel nous scannons la réalité, nous amènera à poser notre attention sur ce qui nous échappait alors!

Un exercice court et simple

Pour vous donner une idée de comment faire, ce court exercice durera au final 10 ou 20 secondes. C’est un peu comme si vous étiez au régime et que vous vous octroyiez une cuillerée de ce magnifique gâteau au chocolat que vous aimez temps. Imaginez avec quelle conscience vous allez déguster chaque millimètre de gâteau? Et bien, c’est avec la même conscience que vous allez apprécier ces petits riens de la vie qui ont tout de même le potentiel de venir changer votre cerveau!

 

Rééduquer son cerveau à voir avec ses yeux d’enfants c’est la promesse que je vous fais aujourd’hui via cet exercice de psychologie positive !

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à découvrir mon programme en ligne : mon cours complet et irrésistible de méditation pleine conscience. ENJOY!